The Princess and The Pauper II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








The Princess and The Pauper II ϟ Lun 18 Juil - 16:51

En marchant dans Oxford Street tout à l'heure, je suis tombée, quasi littéralement, sur un jeune blond tatoué sans domicile fixe. J'ai voulu l'aider en lui donnant de l'argent mais il a refusé, alors je lui ai proposé de l'inviter manger dans un restaurant de la rue. Là-bas, on a fait connaissance. Cole est un homme très charmant et qui semble avoir un passé aussi lourd que le mien. Il me plait, il est gentil et amical. Je lui propose de l'héberger le temps qu'il retombe sur ses pattes. Il accepte uniquement si ça ne dérange personne. Mes parents sont de bons religieux, ils aiment aider les âmes en détresse alors ils ne refuseront pas de lui donner l'une de nos cinq chambres d'amis. Le repas finit, nous nous dirigeons vers le métro direction Hamstead.

Nous arrivons devant mon portail en fer forgé, comme dans la plupart du quartier. "Vas y entre." Je le laisse passer devant moi et nous nous retrouvons sur le perron, devant la porte d'entrée. Je sors les clés de ma poches en le regardant du coin de l'oeil. J'ouvre la porte et le pousse pour le laisser entrer. "Suis moi, je vais te montrer ta chambre directement comme ça tu es débarassé de tes affaires." Je reprends son sac que j'ai déposé à l'entrée après avoir ouvert la porte.

On monte les escaliers pour arriver au deuxième étage. "Voilà notre étage privé." Je ris et lui indique une porte." Là c'est ma chambre. Mes parents dorment au premier et il y a trois chambres ici, dont la mienne, et encore deux en haut. Après, si tu veux avoir tout un étage pour toi en haut, pas de problème." Je lui souris attendant sa réponse puis nous nous déplaçons vers sa chambre. "Et voilà!" J'entre pour lui montrer la chambre. "Donc tu as deux commodes et une armoire pour ranger tes affaires, un dressing à la porte de droite et la porte de gauche c'est ta salle de bain personnelle. J'espère que ça te va?" Je me dirige vers la porte pour le laisser tranquille. "Je te laisse t'installer tranquillement, tu sais où me trouver." Je quitte la pièce et marche dans le couloir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper II ϟ Lun 18 Juil - 17:39

The princess and the pauper 2
Paris & Cole
I had a dream that the world changed and for a minute there was no pain , instead of presidents and old sayings I heard lyrics from Kurt Cobain ▬ MGK

Nous avions prit le métro pour atterrir dans ce quartier plutôt particulier à mes yeux. J'étais né dans un secteur plutôt malfamé, mes parents n'avaient pas un rond alors jusqu'ici, entre ça et ma vie de vagabond pendant les années qui ont suivit n'avait rien à voir avec ce que je voyais ici. J'avais l'impression d'être dans un autre monde. Impressionné, je regardai les grandes maisons aux jardins florissant un petit sourire au coin des lèvres. Une baraque comme ça resterait un rêve jusqu'à la fin de mes jours. On arrive finalement devant le portail. Vas y entre. Elle ouvre la porte, me laisse entrer et me dit qu'elle va me montrer ma chambre. Je la suis en silence en regarde tout autour de moi. Je suis un peu mal à l'aise. On s'engage dans les escaliers et arrivé au second, elle reprend la parole en me disant que ceci est notre étage privé. J'hausse les sourcils alors qu'elle poursuit la description des lieux, impressionné par la surface de la maison.

On se déplace vers la chambre et elle continue à m'expliquer ce qu'elle contient. Je ne peux m'empêcher de rire face à cette description détaillée des lieux. Je ne pensais honnêtement pas me servir de tout ça vu mon ma quantité d'effets personnels mais c'était sympa de sa part. Je ne sais pas quoi dire face à cette quantité d'information. « ça va, c'est parfait merci! » Je lui adresse un signe de tête reconnaissant et un sourire et je lui récupère mon sac. Je me dirige vers le lit et y pose mes deux minces bagages. Mes yeux parcourent la pièce des yeux dur regard un court instant histoire de m'y familiarisé. « Je crois que je vais aller prendre une douche. Et si c'est pas trop demandé je ferais bien une lessive après... » Depuis qu'on avait quitté le restaurant, je ne pensais qu'à ça. Une douche chaude et des vêtements propres. Paris s'éloigne alors et quitte la chambre en me disant que je sais où la trouver. « Non à vrai dire j'en sais rien! » Je ris.

J'ouvre alors mon sac et en sors quelques vêtements et une serviette. Je me dirige vers la salle de bain et ferme la porte derrière moi. Je fais couler l'eau bouillante, me déshabille et me glisse sous l'eau en poussant un soupir. La sensation me coupe presque le souffle. Je sens alors tout mes muscles se détendre, je ferme les yeux un moment, plusieurs longues minutes que j'oublie de compter tant je me sens bien. Je finis par me savonner en vitesse et je sors. Je me sèche, un coup de serviette dans les cheveux et je me rhabille. Quand je reviens dans la chambre, mon regarde s'attarde un moment sur le lit qui m'appelle, il a l'air tellement confortable. J'ai envie de m'y laisser tomber, mais je récupère mes quelques fringues sales dans un sac et je vais rejoindre Paris. « Une des meilleures douches de ma vie! » Je lui souris.


© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper II ϟ Lun 18 Juil - 18:25

Quand je l’entends rire suite à la description de sa chambre, je ne peux pas m’empêcher de rire avec lui. C’est vrai que ça peut lui sembler un peu trop pour lui, puisqu’il y a encore deux heures, il vivait dehors sur Oxford Street. Je lui rends son sac en souriant. Il a un si beau regard, songé-je. « Pas de soucis, normalement tu as tout ce qu’il te faut dedans. » Je me retiens de lui annoncer la mise à disposition du jacuzzi à l’intérieur, je n’ai pas envie de l’effrayer avec ma richesse alors qu’il n’a rien d’autre que deux sacs. Mais il va bien le découvrir en entrant dans la salle de bain de toute façon. « Passe tes vêtements, je vais tous te les laver maintenant comme ça ils seront secs pour demain. Je peux te passer une chemise de mon père et un jean à lui, ils devraient t’aller. » Ça remarque me fait rire, c’est vrai que je lui ai dit ça de façon naturelle alors qu’il ne connait pas les lieux. « Ma chambre est la deuxième porte à droite de celle en face la tienne, compris ? » Je lui souris en m’assurant qu’il est saisi. « Toute façon, la porte sera ouverte, ça sera plus simple ! »

Je suis assise sur mon lit avec mon ordinateur portable alors qu’il arrive dans ma chambre sans bruit et parle tout à coup, ce qui me fait sursauter. « Tu m’as fait peur, je ne t’ai pas entendu arriver. » Je ris et me retourne vers lui en souriant. « T’en mieux si tu as apprécié ! Tu veux faire quoi pour finir l’aprèm ? Je t’aurais bien précisé un ciné-jacuzzi mais tu t’es déjà rhabillé. » Je lui fais un clin d’œil et me relève pour le rejoindre. « Tu veux que je lave tes affaires d’aujourd’hui ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper II ϟ Lun 18 Juil - 21:03

The princess and the pauper 2
Paris & Cole
I had a dream that the world changed and for a minute there was no pain , instead of presidents and old sayings I heard lyrics from Kurt Cobain ▬ MGK



Je partage son rire quand elle sursaute au moment ou j'entre dans sa chambre, m'exaltant du bonheur d'avoir prit une douche chaud. Je m'approche du lit de la jeune femme et m'assied au bout de celui ci. Elle me demande alors ce que j'ai envie de faire pour l'après-midi. Je souris légèrement et hausse les épaules. Je sais pertinemment ce que j'ai envie de faire depuis que je suis sortie de la douche, et l'idée m'obsède. Pour preuve, un violent bâillement vient me décrocher la mâchoire. « Comme tu peux voir, la seule chose qui me fait envie dans l'immédiat, c'est de dormir un peu... depuis que j'ai vu le lit je pense qu'à ça!  » Je ris légèrement. « Et avant, éventuellement j'aimerais bien un thé ou un café. » Je la regarde avec un sourire timide au coin des lèvres, mais j'imagine que ça ne lui posera pas problème au fond.

Paris me demande alors si je veux qu'elle lave mon linge maintenant. Je lui adresse un signe de tête reconnaissant. « Je veux bien oui, j'en ai marre de me trimbaler dans des sapes sales. » Je lui tend alors le sac de linge sale que j'ai ramené avec moi. « Merci pour tout en tout cas. » La situation était plutôt saugrenue et en moins de vingt quatre heures, ma situation avec changé du tout au tout, ou du rien au tout plutôt, vu la circonstance. Cette maison, si luxueuse me semblait presque riddicule. Personne n'a besoin de tout ça pour être heureux. J'avais du mal à saisir ce besoin absolu de vivre dans le luxe. J'étais particulièrement curieux de savoir quels genre de personnages pouvaient être ses parents pour vivre dans une telle baraque.


© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper II ϟ Lun 18 Juil - 21:29

Il s'assoit sur le lit et je l'observe souriante. Je lui demande ce qu'il a envie de faire en particulier ce à quoi il répond en haussant les épaules. Il ne peut empêcher un bâillement de sortir de sa bouche. Je ris, bien que je sois un peu déçue de me séparer de sa présence si vite. « Pas de soucis, je t'apporte cela tu peux aller te coucher. » Je lui souris et rougis de le voir gêné « Je reviens. » Je sors de la chambre et descends les escaliers afin de lui préparer un café. Je lui crie depuis la cuisine « Sucre ou pas sucre ? »

Je remonte pour lui donner son café et lui propose de laver son linge maintenant. « Je comprends. T'en fais pas, je m'en occupe ! Passe ton sac s'il te plaît. » Il me le donne en me remerciant. « Il n'y a pas de quoi, couche toi maintenant et repose toi. Je serais sans doute dans le salon à ton réveil. » Je lui souris en enroulant telle une gamine sans m'en rendre vraiment compte une mèche de cheveux autour de mes doigts.

Je m'occupe de son linge faisant attention à ne pas l'abîmer en le lavant. Si on pouvait éviter qu'un de ses t-shirt favoris finisse en croc-top ce serait génial ! La machine lancée, je remonte les escaliers dans la maison silencieuse dont ce silence est légèrement perturbé par le grincement des marches sous mes pas. J'arrive dans ma chambre et la range un peu, sans pouvoir m'empêcher de penser à ce bel homme si près de moi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper II ϟ Lun 18 Juil - 21:51

The princess and the pauper 2
Paris & Cole
I had a dream that the world changed and for a minute there was no pain , instead of presidents and old sayings I heard lyrics from Kurt Cobain ▬ MGK



Paris descend me faire un café en me disant d'aller me coucher si je veux, du bas des marches elle me demande si je veux du sucre ou pas. Je lance aussi fort possible pour qu'elle m'entendre « Sucre!  » Je me laisse alors lourdement tomber sur le lit de la chambre qui m'est désigné. Je pousse un profond soupir de soulagement, impatient de pouvoir enfin dormir correctement, je frissonne rien qu'à l'idée de m'allonger sous cette couette. Paris remonte alors avec un café. Je m'en saisi et lui adresse un sourire et un signe de tête reconnaissant. Je porte la tasse à mes lèvres et souffle dessus distraitement alors qu'elle me dit qu'elle va s'occuper de mon linge. Je lui sourit une fois de plus légèrement embarrassé par tout ça. Mais j'en ai tellement besoin. Je soupire et lance « Merci pour tout ce que tu fais, vraiment c'est un cadeau du ciel, c'était vraiment la galère. Tu m'offres une chance de repartir à zéro que je n'aurais peut-être jamais eu sans toi. »

Elle me dit qu'elle sera dans le salon à son réveil, j'attend qu'elle quitte la chambre et je retire mon t-shrit et mon pantalon en vitesse, je bois quelques gorgés du café chaud et je finis par m'allonger. En pousse un gémissement de satisfaction quand mon dos entre en contact avec le matelas et que ma tête s'enfonce dans l'oreiller. Je revis. L'espace de quelques secondes à peine, je sombre rapidement dans un sommeil profond. Je dors plusieurs heures. Quand j'ouvre les yeux, je n'ai aucune idée de l'heure qu'il est. Je me frotte le visage en baillant, me redressant sur mes coudes. Je constate que la nuit est tombé. Je fronce les sourcils et me lève difficilement avec une envie de pisser monumentale. Je me dirige vers les toilettes et me lave les mains avant de remettre mon t-shirt et mon jean, puis je descend les escaliers lentement, me réveillant petit à petit. Je retrouve Paris dans le salon comme elle l'avait dit. Je m'étire légèrement et marmonne. « Combien de temps j'ai dormi...?  »


© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper II ϟ Jeu 21 Juil - 16:54

Arrivée dans la cuisine, je crie afin que Cole puisse m’entendre du deuxième étage. Il me répond de la même façon qu’il veut bien du sucre dans son café. « Okay ! »

Je le lui remonte puis lui demande son sac afin de lui laver ses affaires. Il m’adresse un sourire et un signe de tête puis boit une gorgée de son café sucré et me regarde gêné et embarrassé par la situation apparemment. Le son mélodieux de sa voix prononce un grand remerciement à mon égard. « C’est fait de bon cœur et puis t’es un mec gentil, donc ça me change des machos à l’ego sur dimensionné. Ou alors tu caches plutôt bien ton jeu ! » Je lui fais un clin d’œil en riant puis saisis son sac avant de sortir de la pièce. « Et puis j’aime à penser que je suis l’héroïne de quelqu’un et non son pire cauchemar pour une fois. » Je lui souris et m’en vais pour le laisser se reposer, il doit en avoir grand besoin.

Pendant qu’il dort, je trie ses affaires par couleur et matière puis lance à la suite plusieurs machines à laver. J’envoie quelques textos puis me remets à lire mon livre intitulé "La couleur des sentiments". On m’identifie souvent comme quelqu’un du même genre que Hilly Holbrook mais au fond de moi, je préfèrerais être une Skeeter Phetan, pour quelqu’un au moins. Un personne aussi courageuse, aimable, rebelle mais pour de bonnes causes telles que la conditions des femmes noires ou la population noire en général.
Une fois tout son linge lavé, je ‘étends en plein soleil dans le jardin puis m’endors un bon quart d’heure sur le canapé.

Quelques temps plus tard, je vais dépendre le linge et le plie avant de le remettre dans son sac qui lui aussi a été lavé et séché. Puis vient le moment de faire à manger. Je ne sais pas vraiment ce qu’il aime à dire vrai, alors je me contente de lui confectionner une salade avec de la mâche, du maïs, des tomates, du surimi et des morceaux de fromages et de poulet. J’espère qu’il aimera la salade césar. Je mets ensuite la table dans le salon. Mon téléphone bip : ce sont mes parents qui me préviennent qu’ils ne rentreront que demain dans l’après-midi. Dans ma tête c’est parfait : j’aurais du temps pour apprendre à connaître Cole sans les questions incessantes autant que gênante de mon père. Je regarde ensuite l’un de ces jeux télévisés ennuyeux à mourir puis décide d’aller voir si tout va bien pour lui.

J’entre-ouvre la porte et y glisse un œil puis la tête. Il semble si paisible dans son sommeil, quelques cheveux ci et là ébouriffés en raison de ses changements de positions sans aucun doute. Je m’attarde un peu plus pour le regarder dans le détail. Du moins... Ce que la couette me laisser voir, c’est-à-dire son dos tatoué et son visage qui me semble si enfantin et mignon malgré la fine barbe qui le garni. C’est un très joli garçon tout de même, je dois bien l’avouer. Je referme la porte doucement et retourne dans le salon.

Une heure s’écoule, puis deux. Se faisant tard, je décide de manger seule avec pour seule compagnie une assiette voisine pleine au propriétaire absent et la télévision. Je finis mon assiette et range mes affaires dans le lave-vaisselle. Mon corps s’allonge de tout son long sur le canapé devant un film d’action. Quelques instants plus tard, peut-être six ou sept minutes, des pas dans les escaliers se font entendre lentement. Le blondinet se présente à moi encore endormi et s’étire en marmonnant pour me demander combien de temps a-t-il bien pu dormir. Je me redresse en souriant. « Disons qu’il est exactement 11 :34 pm. » dis-je en regardant la grande horloge de style ancien qui trône impériale au-dessus de la télévision. « Bien dormi Cole ? Je t’ai préparé une assiette de salade césar. Je ne sais pas trop ce que tu aimes en fait donc j’ai trouvé que ça, désolée… Je peux te faire autre chose si tu n’aimes pas… » Lui avoué-je un peu embêtée en me levant du canapé et m’approchant lentement de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper II ϟ Ven 22 Juil - 13:57

The princess and the pauper 2
Paris & Cole
I had a dream that the world changed and for a minute there was no pain , instead of presidents and old sayings I heard lyrics from Kurt Cobain ▬ MGK



Onze heure trente, du soir? J'ai dormi tout l'après-midi et toute la soirée? J'ai du mal à y croire, mais cela m'a sûrement fait un bien fou. Je ne suis pas trop en mesure de m'en rendre compte car je ne suis pas très bien réveillé et j'ai l'impression qu'un tractopelle m'a roulé dessus. J'ai un mal de crâne redoutable et je ne sais que trop bien d'où il vient. Paris se lève et se dirige vers moi, me disant qu'elle a préparé de la salade. Je souris et hoche la tête. « C'est super gentil, par contre j'ai pas très faim tout de suite. » J'avais l'impression de me réveiller après un effort physique colossal. Déjà de manière générale, le réveil était toujours un moment difficile pour moi qui a toujours eu des problèmes de sommeil, mais là ça battait des records.« Désolé je suis pas trop du matin... Enfin là du soir en l’occurrence... »

Je demande alors simplement, sachant ce qui me ferait le plus grand bien; « Je peux aller sur la terrasse, j'ai besoin d'un peu d'air frais?.... et de fumer un joint. » Je dis cela en baissant les yeux, sachant très bien que j'aurais préféré m'en passer, mais c'était désormais nécessaire à me processus de réveil. Je me dirige alors vers la porte et l'ouvre.  « Tu peux venir bien sur, t'es chez toi... » Je souris et m'installe sur le porche, assis sur la rambarde, je sors de mes poches se dont j'ai besoin pour rouler mon joint. « Je suppose que tu fumes pas des joints tous les jours sur ta terrasse quand tes parents sont là. » Je ris un peu, imaginant la scène. Je regarde autour de moi, le jardin plongé dans l'obscurité, les hauts murs de la maison qui disparaisse dans le noir dans qu'on en distingue le bout. Je me dis que je suis vraiment passé d'un extrême à l'autre en l'espace d'une journée. On parle d’amplitude thermique, mais jamais d'amplitude de confort, je devrais faire une étude la dessus. Sortant de ma rêverie, j'allume enfin mon spliff et tire dessus comme si ma vie en dépendant, je ressens alors un sensation de légèreté qui parcours tout mon corps. Je me relaxe à toute vitesse. Ce n'est que psychologique, je le sais très bien, le THC n'a pas eu le temps de faire effet si rapidement. Je fume quelques taffes et le tend à Paris. « Tu fumes? »  


© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper II ϟ Ven 22 Juil - 15:35

« T’es pas du réveil quoi ! » Ris-je en le regardant. « T’en fais pas, tu peux manger plus tard y a pas de problèmes. D’ailleurs, tandis que tu dormais j’ai reçu un message de mes parents. Ils ne reviendront que demain en fin d’après-midi, ça te dérange pas de rester seul avec moi j’espère. » Je lui fais un petit clin d’œil sourire aux lèvres.

Il me demande ensuite s’il peut rejoindre la terrasse pour prendre l’air. Mais il avoue que c’est aussi afin de fumer un joint tout en baissant sa tête. Il est chou quand il est gêné mais je m’abstiens de lui dire car ça pourrait irriter sa virilité. Je pousse un petit rire à cette pensée. « Oui vas-y je t’en prie. » Il se dirige vers la porte et l’ouvre. « Ça te dérange si je viens avec toi ? » Il me répond que je peux bien évidemment le rejoindre puisqu’il est chez moi en souriant puis il s’assoit sur la rambarde pour fabriquer l’objet de ses désirs du moment. Je me poste devant lui et le regarde faire. « Non pas vraiment, je préfère le faire avec des amis plutôt. Avant d’arriver à Londres, il y a quatre ans, je n’avais pas vraiment un passé de fumeuse. Je n’y touchais carrément pas à dire vrai à cause de ma carrière sportive dans le football féminin. » Il observe les alentours qui semblent l’impressionner puis me demande si je veux fumer. « Pourquoi pas ! » Souris-je en saisissant le joint et le portant à mes lèvres pour en tirer une grande latte et le lui rendre. « Et puis j’ai été renversée par ma meilleure amie en voiture et ma carrière a dû s’arrêter et c’est en partie pour ça que je boîte très légèrement. » Je lui souris et me frotte les bras, je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse aussi frisquet à vrai dire. L’air arrive à passer à travers mon pull peut-être un peu trop léger.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper II ϟ


Revenir en haut Aller en bas

The Princess and The Pauper II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

GENIUSES & THIEVES ::  :: happy end :: les rps archivés