The Princess and The Pauper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 16:52

The Princess And The Pauper
cole & paris


J’aire dans les rues de Londres, l’esprit vide et mes écouteurs enfoncés dans les oreilles. Je marche, distraite par la musique. Tout à coup, une marche. Me butant dedans, je fais tomber mon sac à main qui se renverse sur le sol. Mes cahiers, mon portefeuille, mon maquillage et pire que tout, ma vasque, s’éparpillent sur le trottoir près d’un jeune homme blond tatoué qui semble être sans domicile fixe.

Ma première réaction est de reprendre ma vasque qui heureusement est restée fermée, gardant son précieux liquide à l’intérieur. Le jeune homme me regarde et me tend mon portefeuille. Ainsi que ma trousse à maquillage. « Merci beaucoup. » Je lui souris et ramasse mes cahiers et les remets dans mon sac. Il est assez mignon et ses tatouages sur les bras sont magnifiques. « Tiens, c’est pour toi. » Je lui tends un billet de cinquante dollars et lui souris. Cet acte est assez rare venant de moi mais il faut que je change de comportement alors j’aide mon prochain à ma manière et c’est tombé sur lui.

« Ça fait longtemps que tu vis ici ? » Dis-je en le reconduisant et m’asseyant à côté de lui. Je l’écoute avec attention. Je trouve ça triste qu’un jeune qui semble avoir mon âge se retrouve dans la rue. Je remercie les Dieux de m’avoir donné la chance de grandir dans une famille riche et qui, malgré mon comportement abusif ses cinq dernières années, me montre autant d’affection et d’importance. Je n’avais jamais remarqué cela jusqu’à maintenant.

Je lui propose de l’inviter à manger un morceau dans un restaurant dans la rue. « Je vois bien que tu n’as pas mangé depuis quelques temps à ta faim… Allez viens, je t’invite, t’as pas le droit de refuser. » Je me relève et lui tends la main pour l’aider à se relever. Je lui souris et l’aide à ramasser le peu d’affaires qu’il possède. « Allez, let’s go ! » Je marche à ses côtés, les passants et touristes nous regardent avec de grands yeux, stupéfaits par mon action à laquelle ils ont assisté. Certains nous sourient mais je passe avec lui comme si de rien était.

On arrive dans le petit restaurant où je demande une table pour deux personnes. « Je me suis dit que c’était mieux de manger ici que dans un fastfood où on a encore plus faim en sortant qu’en y entrant. » Je tente un rire et verse le contenu de ma vasque dans mon verre. Je le regarde et la lui tends. « T’en veux ? C’est du Bourbon, ça ressemble un peu au Whisky. » La serveuse arrive au même moment et nous tends les cartes des menus en souriant. Elle est assez jeune, ses cheveux blonds sont remontés en chignon à l’arrière de son crâne. Elle sort un petit carnet de son tablier et nous demande ce que nous prenons comme apéritif. « Une vodka tonique pour moi, s’il vous plait. »
MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 17:41



the princess & the pauper


Cela faisait plus d'une semaine que j'étais à Londres maintenant et que je dormais là ou on voulait bien de moi, donc la plus part du temps, dans la rue, sous un pont. Aujourd'hui j'avais un mal de crâne insupportable en me réveillant. Je m'étais débrouillé pour boire un café puis je m'étais assis sur un trottoir, chapeau enfoncé sur la tête et j'avais somnolé là, laissant les rayons de soleil me réchauffer un peu. Mes vêtements étaient humides, j'avais besoin de prendre une douche. Soudainement j'entend un bruit sourd et fronce les sourcils Je relève légèrement mon chapeau pour voir ce qui se trame devant moi. Une jeune femme vient de faire tomber ses affaires, elles se sont éparpillées devant moi. Je laisse échapper un petit rire en la voyant essayer de toute ramasser, mon regard se pose sur une petite flasque qu'elle s'empresse de récupérer en premier. Je me redresse donc et m'approche pour l'aider à tout ramasser. Elle me remercie en rangeant tout dans son sac et me tend alors un billet. Je tend la main pour m'en saisir sans trop savoir quoi dire. Elle a bien compris ma situation. Je déteste devoir demander de l'argent à des gens comme ça, mais pour le moment c'est un peu le seul moyen que j'ai trouvé de survivre. Je réalise alors que c'est un billet de cinquante. J'ouvre de grand yeux. « c'est beaucoup trop... je peux pas prendre ça. » Je le lui rend. Je suis très touché par son geste mais je ne peux accepter autant. c'était carrément pas juste pour ceux qui travaillait des heures pour gagner autant.

Elle s'assied alors à côté de moi et m'interroge. Assis en tailleur, je lèves les yeux vers elle quand elle me demande depuis combien de temps je suis là. Je secoue là tête. « non, je suis arrivé à Londres y'a une semaine, c'est temporaire. Je cherche un boulot et un appartement... » J'étais arrivé les poches vide, comme je l'avais fait à plusieurs reprises en changeant de pays, j'espérai pouvoir me retourner rapidement. Je détaille un moment cette jeune femme, elle est d'une beauté surprenante, son regard est envoûtant. Elle a quelque chose d'insaisissable qui lui donne un charme inexplicable.

Elle me propose alors d'aller manger un morceau quelque part, elle m'invite sans me donner l'autorisation de refuser. Je me permet de rire. J'étais affamé, c'était une merveilleuse idée. J'approuve d'un signe de tête. « Je préfère ça qu'un énorme billet, j'ai un peu moins l'impression de profiter des gens. » Je baisse les yeux et me passe une main dans les cheveux, légèrement mal à l'aise en lui emboîtant le pas. On s'installe dans un petit restaurant plutôt agréable. Ca faisait un moment que ça ne m'étais pas arrivé, je suis plutôt content. La jeune femme m'explique alors qu'elle préfère m'amener ici que dans un fast food. Je souris et la remercie du regard. Puis je l'observe verser le contenu de sa flasque dans son verre en m'en proposant et m'expliquant ce que c'est. Cette fille à l'air d'être un sacré numéro. J'attrape la flasque et en verse un peu dans mon verre à mon tour sans me soucier du regard désaprobateur d'un vieil homme à la table voisine. « Je sais ce que c'est merci » soufflais-je dans un rire. La serveuse vient prendre notre commande. « et une pression, une brune s'il vous plait. » La femme note tout cela sur son carnet et s'éloigne. Je reporte alors toute mon attention sur la charmante personne qui m'offre ce restaurant. Je lève mon verre à sa santé et en prend une longue gorgée. Je souris et soupire, ce bourbon est délicieux, c'est un cadeau du ciel. Je savoure la brûlure qu'il laisse en glissant dans ma gorge et j'ajoute alors, un sourire au coin des lèvres. « Merci pour tout... C'est un vrai bonheur. » Je marque un temps d'arrêt et réalise que je ne sais pas à qui je parle. « Est-ce que j'ai le droit de connaitre ton nom? »

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 18:25

The Princess And The Pauper
cole & paris


Après avoir airé longtemps dans les rues de Londres, je me suis butée dans un trottoir devant un jeune sans habrit blond, tatoué et assez mignon. Mon sac s'est renversé par terre et il m'a aidé à ramasser. Pour le remercier et voyant qu'il est dans le besoin je lui tends un billet de cinquante dollars. "Je sais que ce n'est pas très facile d'accepter de l'argent quand on en a besoin, par rapport à notre ego, mais je vois bien que t'en as besoin..."

Je m'assois à ses côtés tout en lui demandant si ça faisait longtemps qu'il était là."J'ai une chambre d'amis chez moi qui est toujours libre. En fait j'en ai cinq. Et mes parents en bon religieux qu'ils sont se feront une joie de te recueillir chez nous, si les religieux ne te dérange pas autant que moi..." J'entends son ventre gargouiller alors je lui propose de l'inviter à manger dans un petit restaurant dans la rue et qu'il n'a pas le droit de refuser au vu de son état actuel. "Si je te propose quelque chose, d'habiter chez moi quelques temps, de l'argent, ce n'est pas "profiter des gens"... C'est moi qui te propose tout ça, j'ai assez d'argent, trop même, une grande maison et je mange à ma faim, tu peux quand même accepter que je te propose de t'aider à avoir la même chose ?"

On se rend au restaurant où on s'assoit à une table pour deux personnes un peu tranquille et je lui tends ma vasque pour qu'il s'en verse aussi. "Je sais pas, c'est américain et ici les gens préfèrent le whisky à ça..." Une serveuse nous tend les cartes des menus et nous demande ce que nous prenons en apéritif. On passe commande et elle repart. Je lui souris en buvant le contenu de mon verre cul sec. "Je t'en prie" Il me demande mon nom, c'est vrai que je ne me suis pas présentée et que je ne connais toujours pas le sien non plus. "Oui tu as le droit, mais ce droit est accordé que si la personne qui demande accepte les cinquante dollars qu'on lui propose..." Je lui souris malicieusement et attends une réaction de sa part.
MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 21:05



the princess & the pauper


Je souris à cette jeune femme qui ne veut que bien faire, comment lui expliquer que je ne peux accepter ce billet qu'elle me tend? Elle avait des principes, j'avais les miens et cela n'en faisait pas parti. « J'ai besoin d'argent mais certainement pas d'un billet de cinquante... T'imagine si tout le monde donnait des trucs comme ça, les SDF aurait plus d'argent que la plus part de la population... »

Elle finit par s'asseoir près de moi, on discute un moment. Elle me demande depuis combien de temps je suis là et finalement et me propose une chambre d'ami chez ses parents. Je ne peux que lui sourire. J'apprécie sa gentillesse, elle m'a proposé tout cela sans arrière pensé, sans se poser de question, sa dernière phrase au sujet de son amour pour la religion me fait sourire. J'ai l'impression que c'est moi qui prononce ces mots.« Me parle pas de religion j'sais même pas ce que ça veut dire. Par contre pour la chambre, y'a moyen qu'on en discute, ça me serait bien plus utile que tes sous. Amène moi manger déjà si tu veux faire un truc sympa, et on parlera du reste après. »

Quand elle m'explique la contenance de la flasque d'alcool qu'elle me tend, j'hoche la tête et souris, je sais très bien de quoi elle me parle étant donné que je suis de nationnalité Américaine et que j'ai grandit à Detroit aux Etats Unis. « L’Amérique c'est chez moi, j'suis né là-bas, j'y ai grandit. Je connais plutôt bien le bourbon. » Je lui adresse un clin d'oeil avant de lever mon verre à sa santé et d'en boire une longue gorgée. Ca réchauffe. Puis quand je demande à la charmante jeune femme son prénom, sa réponse me surprend et m'amuse à la fois. Elle ne lâchera donc pas le morceau. Je me met à rire en secouant la tête, comme désespéré. « Je le prendrai pas ton billet. Je préfère prendre ta chambre d'amis, ne jamais connaitre ton nom, paye moi dix-huit resto si ça te fais plaisir, mais garde ce billet! » J'y tenais, du comme fer, il faudrait qu'elle me le fasse manger de force ce billet si elle voulait que je le prenne. J'étais têtu et ça risquait de durer longtemps si elle insistait.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 21:28

The Princess And The Pauper
cole & paris


Je souris à sa remarque. "Mais malheureusement très peu de gens en donnent donc ça equivaut non ?" Voyant son regard, je vois que rien ne le fera changer d'avis alors je range l'objet défendu, pour le moment du moins.

Je m'assois à ses côtés quelques minutes histoire de faire plus ample connaissance. Il n'a aucun endroit où dormir alors je lui propose de venir vivre quelque temps dans une des nombreuses chambres d'amis de ma maison. Mes parents sont de bons chrétiens protestants, ils veilleront à ce que cette âme égarée ait un toit sous lequel s'abriter. Heureusement pour ce blondinet, je ne suis pas aussi religieuse qu'eux, tout le contraire même. Enfin, il faut dire que mes dieux sont de la Grèce Antique donc ce n'est pas vraiment le même registre. Je ris à son petit monologue. "Je vois qu'on est pareil. Viens on va manger, on en parle en même temps." On récupère ses affaires et on se met en route.

Je lui sers le contenu de ma vasque et la lui tends en expliquant son contenu. "Ah d'accord, excuse moi je savais pas. Tu le trouves bon du coup ?" Il me fait un clin d'oeil, je lui souris et nous trinquons avant de boire le peu de Bourbon qu'il me restait. Il me demande mon nom et, voulant ruser, je lui dis à condition qu'il accepte mon billet, mais le résultat n'est pas très concluant, même pas du tout. "Okay, je m'avoue vaincue, félicitations ! Je m'appelle Paris et toi ?" Je lui souris et la serveuse revient avec nos apéritifs et nous demande si nous avons choisi notre repas. "Un steak fritte avec de la sauce roquefort qu'il vous plait" J'observe le blond, Cole de son nom, commander avec un sourire niais sur le visage. Il a l'air très gentil et drôle. J'aime sa façon d'être, du moins ce qu'il m'a laissé voir.

Elle revient quelques minutes plus tard avec les plats. "Merci." Elle repart aussitôt en nous souhaitant bon appétit. "Bon appétit !" lui dis-je en souriant. "Donc pour la chambre, t'es intéressé je suppose ?" Je lui souris et entame mon assiette. La viande est succulente et fond dans la bouche un vrai régal.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 21:37



the princess & the pauper


Mais malheureusement très peu de gens en donnent donc ça équivaut non ? Je secoue négativement la tête en étirant les lèvres en signe de désapprobation. Ce billet me mettait mal à l'aise, je ne pouvais pas l'accepter. Point à la ligne... Quelque part j'avais le sentiment de ne pas me considérer suffisamment SDF pour mériter une telle attention, je me disais que ma situation était temporaire et que d'autres en avaient bien plus besoin que moi.

Quand elle me propose une chambre d'amis en me faisait l'éloge de sa bonne famille chrétienne, je suis impressionné par sa spontanéité. Je ne me permet pas d'accepter immédiatement mais je prend son invitation pour aller manger un morceau avec plaisir, je suis affamé. On semble partager le même amour pour la religion et cela m'arrache un sourire, ne pas avoir la foie... Je sais ce que c'est ma mère était croyante pratiquante également, et je n'avais jamais compris pourquoi car jamais au grand jamais dieu n'avait fait quelque chose pour elle, vu la misère dans la quelle on avait vécu. Il m'était arrivé beaucoup trop de choses horribles dans ma vie pour remettre mes croyances entre les mains d'une quelconque divinité, je trouvais la vie bien trop injuste pour certain et pas assez pour d'autre pour pouvoir concevoir que quelqu'un là haut puisse jeter un œil sur quoi que se soit. « La religion, c'est du terrorisme. » Je lui adresse un clin d’œil.

On se retrouve au restaurant. Elle partage avec moi le contenu de sa flasque en m'annonçant que c'est du bourbon, elle de demande ce que j'en pense. J'approuve d'un signe de tête. « Pas mauvais du tout! » Je lui souris et vide le verre d'une traite pour joindre paroles et actes. Finalement elle commence à comprendre qu'elle n'arrivera à rien avec ce billet et elle accepte de me dire son prénom. Paris je souris  à nouveau... C'est joli. Je lève les yeux vers elle et répond alors « Cole. Enchanté. »

La serveuse nous amène alors nos apéritifs et vient prendre notre commande. Je suis un peu perdu devant cette immense carte et je décide de prendre la même chose que la jeune fille histoire de me simplifier la tâche. Quand la serveuse revient avec nos plats, je salive déjà. Mon estomac se tord de manière douloureuse tellement j'ai faim. Paris me souhaite bon appétit, j'ai déjà la bouche pleine, j'en ai oublié les bonnes manières. Je répond de manière à peine compréhensible « merchi, toi auchi » Je déglutis. C'est délicieux. Ça fait des semaines que j'ai pas mangé un truc si bon et un repas aussi consistant, c'est un véritable soulagement.  Elle me demande alors si la chambre qu'elle m'a proposé m'intéresse. J'hausse les épaules et entre deux bouchés je répond. « si tu m'assures que ça dérange personne... pourquoi pas. » J'avais du mal à croire que ses parents, si bon chrétiens qu'ils soient, acceptent chez eux un pauvre toxico, clochard, tatoué de la tête aux pieds...



AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 22:07

The Princess And The Pauper
cole & paris


Arrivés au restaurant, nous nous installons à une table pour deux personnes. Je lui propose un peu de bourbon, qu'il accepte en me révélant qu'il vient de l'autre côté de l'Atlantique. "Ah tu me rassure, je n'ai pas de mauvais goûts en matière d'alcool, yes!" Ris-je. Il me sourit et vide son verre de la manière que moi : d'une traite. "Je vois que tu es connaisseur des mêmes règles que moi" Je ris en le regardant. Il est vrai que j'ai rarement l'habitude de prendre gorgée par gorgée un verre. Je le bois d'une traite et point barre, je m'en sers un autre, c'est la norme des choses. Malgré mon chantage loupé lorsqu'il veut savoir mon nom, je le lui dis et il m'avoue le siens. "Enchantée de même, Cole. Un prénom qui te va à ravir" Je lui souris en l'observant.

Une serveuse nous apporte les apéritifs et prend nos menus. Je lui commande un steak sauce roquefort accompagné de frittes et regarde Cole qui semble un peu perdu par autant de choix et qui finit par prendre la même chose. "Fallait prendre ce qui te faisait envie.." lui dis-je en le regardant droit dans les yeux. Il ne voulais peut-être pas abuser de ma gentillesse mais je lui offre son repas, je veux qu'il prenne ce qui lui fasse envie. La serveuse revient un peu plus tard avec nos assiettes. Je souhaite bon appétit à Cole qui a déjà engloutit un bon quart de son assiette d'un cou. Il devait avoir vraiment faim pour manger aussi vite. Il me répond avec la bouche pleine et j'explose de rire en l'entendant prononcé ces mots qui peinent à être produit. "Je t’en prie !" Il me fait rire, au moins il ne fait pas de manière comme les autres avec qui je traine d'habitude, au moins il est authentique et non pervertit par l'argent et j'aime ce côté qu'il me laisse voir qui est assez spontané et tellement drôle.

Je lui demande si ma chambre l'intéresse toujours il me dit oui à la seule condition que ça ne dérange personne. Déranger? Je dérange les gens chez moi à cause de mon comportement, alors j'imagine la réaction de mes parents lorsqu'ils verront que l'on peut faire quelque chose de moi, que je ne suis pas complètement foutue, ils seront ravis. Certes il est tatoué, il vit dans la rue, mais mes parents sont de bonnes âmes charitables et se feront un plaisir de lui venir en aide. J'hésite à le lui dire, il pourrait se braquer ou même refuser cette aide alors je me contente d’acquiescer. "Si je te le dis ! Crois-moi, tu ne dérangeras pas le moins du monde et tu auras ton espace personnel." Je lui souris. Il est vrai que passer un peu plus de temps avec lui ne me déplairait pas, donc 'espère sincèrement qu'il accepte ma proposition.
MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 22:12



the princess & the pauper


Je vois que tu es connaisseur des mêmes règles que moi J'hausse les épaules à cette remarque. « Des règles d'alcoolique tu veux dire? » Je ris un peu, ce n'était qu'un demi mensonge, j'avais définitivement toutes sortes de dépendances pour diverses substances illégales, l'alcool en faisait malheureusement parti. Quand je prenais du recul la dessus, j'avais presque l'impression d'avoir toujours été comme ça. Déjà enfant j'avais testé plein de trucs dont la plus part des gamins dans la cours de récré ne connaissait même pas le nom et l’existence. Parfois j'avais l'impression que ces souvenirs étaient flou, je ne savais pas si c'était parce que j'avais abusé de ces choses ou que j'avais vécu des trucs tellement dur que mon cerveau avait fait le tri pour éliminer les souvenirs les plus insupportables... Je sors de mes pensées, Paris me dit qu'elle est enchantée et m'annonce que mon prénom me va à ravir. Je lève mon verre à sa santé pour fêter cette nouvelle rencontre. « A ta santé Paris. » Je lui souris et bois une gorgée de la bière que la serveuse m'a ramenée. Elle est délicieuse.

Fallait prendre ce qui te faisait envie.. La nourriture arrive, j'hausse à nouveau les épaules et je répond avant d’enfourner une fourchette de taille surdimensionnée dans ma bouche. « Le problème c'est que tout me faisait envie. » Je mange avec appétit sous l’œil amusé de Paris s'en trop m'en soucier. Je n'avais rien mangé de la journée et hier je n'avais pas mangé un repas des plus convenable, la faim m'avait tiraillé l'estomac toute la nuit, c'était une délivrance pour moi de pouvoir manger. Tout ce que je mettais dans ma bouche avait un gout de paradis. Petit à petit la migraine lancinante qui m'avait prit la tête le matin même se dissipait comme la brume sur un quai quand le soleil se lève. J'avais l'impression que tout mon corps se réchauffait. « Putain... si tu savais comme c'est bon. » Je secoue la tête en riant de cette remarque, mais c'était la vérité, je revivais!

Puis le sujet revins sur la chambre qu'elle me proposait. Elle m'assure que se n'était pas un problème. J'y avais réfléchis un moment et je ne vois pas pourquoi je refuserai l'invitation, j'avais définitivement besoin d'un toit, les nuits se faisaient de plus en plus froide, je n'avais pas de vêtements en conséquence... Un pied à terre m'aurait permis dans les jours à venir de pouvoir prendre en main ma vie un peu plus sérieusement. Cette idée était stupide étant donné que je n'arrivais rien à faire de manière sérieuse, mais c'était déjà pas mal de me dire que j'avais envie d'essayer. Il fallait que je trouve un boulot, définitivement. J'en étais capable, je le savais, mais il fallait que je me foute un coup de pied au  cul. Je lèves les yeux vers Paris et la regarde un moment. Pourquoi la vie l'a t-elle mise sur mon chemin? Je me le demande. Je ne peux m'empêcher de détailler sa longue chevelure brune un moment qui lui donne un air sauvage et terriblement excitant. Je retiens un petit sourire en coin et je baisse la tête avant de répondre. « Bon... ok pour la chambre... j'apprécie merci. Mais quelques jours seulement.» Rester au delà serait choisir la facilité. « Ton billet de cinquante dollars n'a aucun valeur en comparaison à tout ce que tu m'offres aujourd'hui.» Je voulais qu'elle le comprenne.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité ❞
Invité
PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper ϟ Lun 18 Juil - 22:14

The Princess And The Pauper
cole & paris


« Exactement ! » Je ris avec lui. Nous nous présentons enfin l'un à l'autre puis nous trinquons. « A ta santé aussi Cole les beaux yeux bleus » Je souris et boit un peu de ma vodka tonique. Ensuite nous devons choisir notre menu et je vois bien que Cole semble confus alors il décide de prendre la même chose que moi. « J'imagine… C'est quoi ton repas préféré ? » Nos plats arrive, je lui souhaite bon appétit et il me remercie avec la bouche pleine ce qui me fait rire. J'ose penser que ça doit lui faire bizarre de manger un vrai repas depuis tout ce temps. Ceci m'ait confirmé lorsqu'il me dit que c'est délicieux. Je souris amusé, on dirait un enfant et j'aime assez cet esprit enfantin. « Profite alors ! »

On parle ensuite de la chambre que j'ai à sa disposition. Il me demande et redemande si ça ne dérange personne et je lui affirme que non. Je le regarde me détailler des yeux. Il faut dire que je faisait de même après tout… Ses fines boucles blondes qui retombent sur son front me donnent envie d'y passer la main. Il faut dire que j'ai toujours aimé les mecs aux cheveux bouclés mais uniquement s'ils sont courts. Il me dit qu'il est ok pour la chambre mais uniquement pour quelques jours. « Oh on est pas pressé on verra ça sur le moment. J'ai envie de t'aider donc si ce n'est pas avec cinquante dollars je préfère que ce soit avec un toit. » Je lui souris et termine mon assiette tout en le fixant des yeux. « Tu as un très beau visage tu sais ? » Merde ! Pourquoi j'ai dis ça… Moment gênant bonjour ! Je rougis et baisse la tête mine de rien. « Tu prendras quoi comme dessert ? » La serveuse arrive pour nous le demander. « Une Dame blanche pour moi et l'addition, s'il vous plait. » Mes yeux viennent se fixer dans ceux de Cole. « Excuse moi si je suis indiscrète mais… Tu connais vraiment personne ici ? Pourquoi tu es venu du coup ? »
MADE BY LIGHTLESS.TCHI

Revenir en haut Aller en bas
avatar


PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur







Re: The Princess and The Pauper ϟ Mar 19 Juil - 12:57



the princess & the pauper


Maintenant que je connaissais son prénom et que nous avions trinqué, je pouvais enfin penser manger mais le menu se révélait être une véritable énigme pour moi. Je me résilie à prendre la même chose que Paris, ce qui me semble être un bon choix. Elle me dit de ne pas me gêner pour prendre ce que je veux, mais je suis assure que je n'aurais pas su choisir... J'imagine… C'est quoi ton repas préféré ? J'hausse les épaules, je ne me suis jamais trop posé la question. Plus jeune je ne connaissais que la bouffe américaine. Après avoir parcouru le monde, j'avais une toute autre vision des choses. « J'adore la bouffe Thai. »  Nos assiette arrive au même moment. Je jubile puis engouffre la moitié de mon plat à toute vitesse en exprimant mon bonheur à Paris qui me regarde amusée.

On finit par conclure que je viendrais passer quelques jours chez elle. Elle insiste sur le fait de m'aider et j'ai vraiment besoin de quelque part ou dormir, donc c'est plutôt un bon compromis. Je lève alors les yeux et croise son regard. Tu as un très beau visage tu sais ? Je manque de m'étouffer un pose sur elle un regard interrogateur, gardant un petit sourire embarrassé sur le visage. Je n'ai pas l'habitude de recevoir ce genre de compliment. C'est délicat, gentil, mais ça me fou un peu mal à l'aise. Je ris légèrement et répond simplement « Euuh... merci! » Elle a l'air aussi mal que moi d'avoir posé cette question. Ça m'amuse, mais elle change rapidement de sujet et me demande ce que je veux comme dessert. Sacré bonne idée. Je fais oui de la tête comme un gamin alors que ce n'est pas la réponse à la question. La serveuse arrive, je réfléchis un instant et lance. « Tarte au citron! »

Paris reporte alors son attention sur moi. Excuse moi si je suis indiscrète mais… Tu connais vraiment personne ici ? Pourquoi tu es venu du coup ? Sa question me surprend, me déstabilise un peu. Je n'aime pas trop parler de ça avec des étrangers et pourtant on m'a posé plus d'une fois la question. Je soupire et regarde un moment par la fenêtre histoire de rassembler mes idées et d'en faire une version condensée. « J'ai fuis la ville où j'ai grandit a mes dix-neuf ans. J'ai essayé d'aller le plus loin possible, sans réfléchir. Je suis parti sans un rond, le plus vite possible... depuis je n'habite vraiment nulle part. Enfin j'ai vécu quelques mois à San Francisco...  et trois mois en Thailande, sinon j'avance sans trop savoir ou je vais, je voyage, je découvre le monde... J'ai décidé de me poser quelques temps à Londres... j'ai besoin d'une pause. » Voyager était un bien grand mot, j'avais juste l'impression de devoir me dépayser le plus possible pour oublier cette vie que j'avais vécu sur le sol Américain. Je soupire et me passe une main dans les cheveux. Je n'aimais pas particulièrement penser à ma vie d'avant... Les desserts arrivent alors, mon estomac gargouille à nouveau comme si je n'avais rien mangé.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS








Re: The Princess and The Pauper ϟ


Revenir en haut Aller en bas

The Princess and The Pauper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

GENIUSES & THIEVES ::  :: happy end :: les rps archivés